fragments


de chair et de dentelle (2019) / mercredi, janvier 2nd, 2019

ici (4)

 

*

avec douceur
j’aimerais
contempler

le bout de son nez.

*

parler sans le corps et son expressivité

*

dehors, le soleil
et dans la fenêtre de devant,
l’après-midi.

j’ai oublié les rêves.

enfin.

*

le temps de préparation.

*

un architecte

construire un monde

pour son architecte.

*

baigner

*

il existe
de magnifiques impuretés

*

la paix avec

mes impuretés

*

je
veux

respirer
les variations

sans détour
sauter

comme dans la rivière
de la Pureté

mon ventre

baigne
en mon ventre

*

relâcher

larmes
mais

pas que

*

sombrer en cette blancheur

délivré

à la racine

au-delà, des Gestations
potentiels

sans définitions

je n’ai pas peur
de ce qui naît
en moi

un monde
réel

à créer

*

je concentre mes forces
dans le mouvement.

soutenir

la force pure
le trouble pur

*

ici (11)

ici (5)

*

l’écran
réfléchit

*

sans chaîne
rien ne me possède

j’existe
libre

*

je
veux

aimer

être prise

prendre
sans voler

des mains que j’aime
ne peuvent
me voler

*

berceuses

*

avant de mourir
prière humble :
permise aux côtés

être une
possible

volonté ?

*

je veux vivre
dévouée

*

cette oeuvre
de beaux univers

je ne peux
que construire

Bête, j’agis

j’aime
les Fils

de nos Peuples

pour eux
du repos , les yeux clos

vis, vis… 

*

mon coeur se sculpte à l’air

*

faire du bien

le Don
concentré
dans ma main

*

dé-complications

*

ici (1)

 

*

la Terre
pour royaume

pour le peuple
dévouée

par l’amour
éveillé

par les alliances
des temps et des lieux
des âmes, des Yeux

*

sans détour
mon silence

mes Sens
Souvenirs    envelopper
la mélancolie
l’aimer

Ami ,
fortifier.

*

avancer
par l’ancrage
le confort du poids
déposé sur moi

mon ombre
douce, calme
parfois des tremblements
nécessaires
? propulsions

baigner en la pureté

j’aimerais
ma main
sur son dos

l’ombre
en vie
sous la peau

*

libérer
le satellite

l’aimer libre

*

le réel

condensations

tout-rien-tout-rien

dés-émotiver

pénétrer

les portes
sauts à l’horizontal

le réel
se marche encore

la route
dans l’air
le Compagnon

re-émotiver
le réel

cette machine
ressent

guérisons

je suis
complète
dans l’air
enfin

mots

espace occupé

suffoque le mental

le réel

par le corps et l’esprit

silences
harmonies

Perfections

mon coeur
dicte cette vaste
volonté

*

2 réponses à « fragments »

Laisser un commentaire