Réveil + Pensées variées – Passion, expérience


Fragments figés, IAM Human, Journal / mercredi, octobre 17th, 2018

*

Hier, il y avait dans mes rêves cette forêt sombre
dans laquelle je me sens bien.

*

Depuis ces réveils,
à la sortie précoce de l’adolescence,

je reviens à la question
comment traiter la passion?

Sans elle, je ne vis pas.

Je traverse à peine, je reste debout,
sans douleur ni combats.

Avec elle, j’ai été étrangère, orpheline
et ce ne fut que dans la solitude

que j’ai pu canaliser tout ceci
le partage étant peu permis.

*

Je n’ai jamais eu la puissance physique
pour maintenir la passion, la faire héroïsme.

Pour ceux qui ne sont pas Lui,
elle fut sans doute l’extension de  mon égoïsme.

(Je m’en fous.

Je n’ai jamais compris leurs danses
et leurs parades. J’en fais des boutons
autour de la bouche
comme si elle avait dormi
dans un endroit sale,

quatre en ce moment
et un cinquième bientôt)

Dans mon silence, pourtant
des peuples entiers se rencontrent

et j’aime lorsqu’ils rient ensemble,

dans cette solitude j’ai cultivé
une forme d’amitié

complexe à cerner

des liens infinis entre les mondes
si bien qu’il me semble stupide de mentionner

tout, rien, concret abstrait, temps, mort
et vie. 

Je n’ai jamais su communiquer
ce sentiment profond, cette intimité

ce que je ne permets pas qu’on bafoue.

Qu’on me comprenne ou non
qu’on me juge, qu’on me salisse

qu’on me refuse le partage
qu’on me fabrique des prisons dorées,

je suis libre tant que je sais retourner
à ce monde.

*

*

Voilà la sagesse que j’ai acquise
de ce tout est en toi :

la capacité de dire
tu ne choisiras pas ma Voie.

Sans rébellion ou justification,
simplement affirmer :

Non, tu n’avais pas raison. 

*

Souveraine, je n’ai jamais douté.

L’arrogance, c’est de m’avoir sous-estimée.

*

Et le vieux Tolstoï affirme :

« En matière de sentiment le manque de logique
est la meilleure preuve de sincérité. »

« L’amour ne peut pas être sot ! »

Ce à quoi, idiote, je réponds :  ah bon?

*

Je souhaite pour les humains
qu’il y ait un jour assez de paix
pour que nous puissions goûter à la grâce

autrement que dans la solitude
et la rareté.

*

Convaincre ?

Je sais mon âme.

L’expérience et l’instinct
m’ont appris ce qu’il fallait
pour que je puisse dire avec confiance

je sais ce que je sais.

Je sais
ce que je sais.

*

Je veux vivre

autre chose

que ce que je sais.

*

 

Laisser un commentaire