Aimer – (l’acte de relation)


Journal / dimanche, mai 13th, 2018

J’ai souvent réfléchi à ce qu’elle m’a dit, à propos de ma façon d’être en relation. Et je n’ai jamais su bien répondre à la question : mais qu’est-ce qu’une relation?

De ce que je comprends de mon intimité, la pensée y est peu existante. Non pas que je sois morte ou absente, ni exactement retirée. C’est plutôt une façon d’être tout à fait présente à l’instant et à ce qu’il montre par lui-même.

Ma façon d’être en relation avec les humains est similaire.

Il existe cette exception pour ces quelques rares personnes que j’ai choisi d’aimer. Parfois, dans l’instant, survient l’Amour. Des images floues, parfois fragmentées, d’autres fois vastes et détaillées. Plus que des pensées, des questionnements.

Il y a ce tabou, en moi, de la volonté de relation dans l’instant.

La honte de vouloir partager, offrir. Puisque je sais mes limites dans le moment présent, toutes mes incapacités et mes silences. Par cette façon particulière de vivre l’ici-maintenant, la relation me semble impossible, inaccessible.

Il existe très, très peu d’humains avec qui j’ai eu la volonté de relation qui ferait s’étirer l’instant. L’attirance qui n’est pas pulsion, mais plutôt une évidence. Une reconnaissance.

L’élan initial me montre toujours la profondeur de cet amour.

Et si j’ai su, toujours, aimer celui qui se présentait à moi, très rarement j’ai fait le choix de m’avancer vers l’autre complètement. Autrement, je trouve plus de confort dans le recul et le silence, l’isolement et la solitude.

Dans cette intimité ou je n’ai plus à communiquer par les mots.

Dans ce monde intérieur, et souvent consciente du monde extérieur, j’arrive enfin à faire la paix avec toutes mes incapacités.

Je n’ai plus honte de rire lorsque vient l’amour, ni même de pleurer. Je sais que se renouvellent les voeux Amoureux, chaque fois que je ne me juge pas de ces élans.

Mais vivre en soi l’amour ne crée pas de relation avec l’autre. Le monde autour, lui, devient plus beau, comme empreint de cet amour individualisé.

Mais vivre en soi l’amour

ce n’est pas être en relation.

*

 

Laisser un commentaire