L’invention de l’oubli – 3


Non classé / dimanche, décembre 31st, 2017

Tout près, la porte de la lucidité

un jour ouverte, rencontre intime
près de tes mains, les clés

mais la vitre contre la tête, pourtant
comme ce fut un jour la tienne contre les armoires

j’aurais aimé voir cesser ces tremblements
ton coeur agité, mon envie de pleurer.

Je suis devant la fenêtre

la fenêtre de la chambre
les rideaux claquent mollement
l’air, la feuille de cette plante

la lassitude de voir la tristesse
autour se répéter

je regarde mon front
intact malgré le coup, les forêts en souvenir
l’ailleurs, le cœur y galopant

légère et ailée, les chemins se sont multipliés
nous ne sommes ni morts ni ressuscités

vivante, un jour peut-être
choisirai-je finalement la liberté

Laisser un commentaire