Bella Akhmadoulina : Bourrasque (1968) ; Lenteur (1972)


Foi en l'Esprit, Show Me Your Glittering Soul / dimanche, décembre 31st, 2017

Traduits du russe par Christine Zeytounian-Beloüs,
présentés dans le recueil Histoire de pluie et autres poèmes. 

*

Bourrasque

À Boris Pasternak

« Février : amour et colère du temps.
Illuminant étrangement les alentours,
la pauvreté de ces datchas s’éveille
magnifiée en grande nature du Nord.

Et la rue aux quatre maisons
déploie longueur et largeur,
et s’approprie sans vergogne
toute la neige du monde, toute la lune.

Quelle forte bourrasque !
On la dirait dédiée à celui
dont l’esprit se sentait si proche
de ces arbres et de ces datchas.

Appliquant une autre valeur
au cours modeste du ruisseau,
au tronc incliné au pin,
il les a convertis en merveilles.

Et l’espace, sans doute nourri de regrets,
au fond de sa beauté, de son mystère,
conserve dans sa voix le délire
et le marmonnement de ses propos.

Et dans la neige qui tomba longtemps,
entre cette maison et ce cimetière
soudain pour un instant s’interrompt
le lien attentif du chagrin.  »

*

Lenteur

à Nadejda Madelstam 

« Je le remarque : la vie est fragile,
elle va se rompre. Mais je remarque aussi
inévitablement : l’heure n’est pas venue
encore de se hâter, on peut prendre son temps.

Avant j’avais peur, j’allais vite :
aujourd’hui je suis, serai-je à nouveau ?
Je condamnais ma bougie à mort
au nom du sens vain de la nuit.

Je me sentais plus intelligente
que personne. La neige s’égrenait.
De cette époque me reste une bosse
sur le médius perclus de labeur.

Je lis ce qu’il a su extraire
avec ennui et sans compassion,
et je pardonne : on aime la jeunesse
et j’étais jeune alors.

Je suis revenue de cette vie hâtive.
Dans mon âme affluent des vérités simples.
Le moyen de conscience est déjà choisi
et ne dépend plus de mon bon vouloir.

Et l’an viendra, et cet instant viendra tout seul :
sens inopiné, tendresse, sommet de l’âme…
Il ne manque qu’un rien dérisoire.
Tout le reste déjà s’est accompli.  »

 

Laisser un commentaire