MARCEL DUBÉ : POÈMES DE SABLE (1974) – EXTRAITS : Lettre


Foi en l'Esprit, Show Me Your Glittering Soul / mercredi, août 2nd, 2017

(41237. Merci.)

« Tu ignores mon secret
Depuis le jour de ton départ
Tu ne savais pas que je t’aimais
Au milieu du brouillard

Je t’aimais pourtant
Je t’aimais à rendre l’âme
Je buvais à gorgées lentes
mon cafard
Je t’aimais en retenant
mon cri
Brisé par le ciel gris  »

« Je t’aime au passé tandis
que je déplore ton absence
Je t’aime au présent
alors que tu t’éloignes
Et je t’aime au futur
quand tu vas reparaître
Et que l’espoir est ma
seule volonté
Seule amarre et dernière bouée »

« Et ces mots je t’aime je t’aime
je t’aime sans repos
Que des milliards de vagues patientes
Ont roulés sur la plage
Ont moulés dans la glaise
Fossiles des temps antérieurs
miroirs d’aujourd’hui »

« Ces mots cachés
vivants dans le sable malléable
Sont les seuls mon amour
que je trouve
Dans toute la mémoire
que j’ai du monde
Après des milliers et des milliers
d’années d’aveux
Des milliards d’années-lumière
Entre les astres et la terre
Entre le sommeil et le souvenir
Dans toute l’éternité
qui t’enveloppe
Qui nous rapproche
et nous sépare
L’espace de la vie »

« Si tu n’as pas gaspillé le temps
Si tu n’as pas trompé mon nom
Si tu te rappelles mon visage
Si tu restes fidèle à la
magie des rites
Je prendre alors ta main
Comme un oiseau de sable
Et délivré de toute déchirure
De toutes ces nuits d’ivresse
dans le port
Insensible enfin à toute
mort
Je t’entraînerai au sommet
des dunes lumineuses »

« J’attends j’attends toujours
Que passe le dernier nuage »

Laisser un commentaire