Marcel Dubé : Poèmes de Sable (1974) – Extraits : Manifeste


Foi en l'Esprit, Show Me Your Glittering Soul / mercredi, juillet 19th, 2017

Parce que ce recueil
m’a souvent aidée
à ressentir.

*

« J’écris pour être parlé
Et pour qu’il soit possible
à mon frère inconnu
D’entendre couler mes larmes
et ma joie se débattre
Entre les quatre grilles
des prisons de mon rêve

J’écris pour que mon amour
ressemble à un conte
Et mon existence à un doute
Et qu’on ne sache plus
Si vraiment j’ai vécu
Et si tu m’as aimé
Ou si tu n’es que le profil
intouchable
De ma propre fiction

(…)

J’écris pour parler de la nuit
communautaire
J’écris pour émerger au jour
Et pour qu’un seul instant l’amour
Ne se résorbe plus dans deux syllabes
involontaires
Aussi disjointes et déchirées
Que l’ont toujours été
Mon coeur et mes désirs

J’écris pour le plaisir
De démêler patiemment les mailles
Du tricot à col noir
Qui m’enserre et m’étrangle
M’épouse comme une sangle
Et m’isole du monde
Camisole immonde
Depuis la préhistoire
de ma naissance

J’écris les poings liés
Pour me plaindre à grands cris
Des fers bouclés à mes chevilles
De l’étau refermé sur mon coeur
J’écris pour éjaculer l’enfer stérile
de mes entrailles
Et mettre au monde enfin
L’enfant mort du silence
Qui pourrit mes origines

J’écris pour parler à ma soeur
de confidence
Aux jumeaux terrorisés
de mon enfance

(…)

J’écris pour dénoncer
les génocides
Drapés dans leur soutane
Cachés derrière
leurs bonnes intentions
Qui prirent un jour sur eux
la liberté
De négocier notre âme avec
les occupants

(…)

J’écris pour soigner notre consomption
Et notre mal à gagner
J’écris pour ceux qui sont morts
sans croire en la Rédemption
Et déjà la mémoire de leur corps
porte une odeur de commisération

(…)

J’écris pour que l’on parle
sans détour
Des années de noirceur
et de génuflexion
Pour réviser nos défaites
et nos humiliations
Pour soupeser la haine
et le mépris
Pour nous délivrer de l’épaisse nuit
Pour épouser la clarté du jour

J’écris et je m’interroge
Et je me demande avec froideur
S’il ne faut pas vomir
Avant de savoir chanter
Avant de faire l’éloge
De la vie qu’il nous reste à vivre

S’il ne faut pas cracher
sa frayeur
S’il ne faut pas laver
l’imposture
Avant de pouvoir aimer

(…) »

Laisser un commentaire