Anna Akhmatova – Ce dont les cieux t’ont fait présent


Foi en l'Esprit, Show Me Your Glittering Soul / samedi, mars 11th, 2017

Traduction de Jean-Louis Backès

« La fraîcheur des mots, le sentiment simple,
Si nous les perdions, nous deviendrions
Des peintres sans yeux, des acteurs sans voix
Des belles femmes sans beauté.

Mais ne tente pas de garder pour toi
Ce dont les cieux t’ont fait présent.
Nous sommes condamnés – nous le savons –
À dissiper, et non à amasser.

Marche tout seul et guéris les aveugles,
Pour éprouver quand vient l’heure du doute,
La raillerie méchante des disciples
Et l’indifférence de la foule »

(1915)

*

« (…) Sous le toit gelé de la maison vide,
Je ne compte plus les jours mortels.
Je lis les épîtres de l’Apôtre,
Et les paroles du Psalmiste.
Les étoiles sont bleues, duveteux le givre,
Toujours plus merveilleuses les rencontres, –
Une feuille d’érable rouge dans ma Bible
Marque le Cantique des cantiques »

(1915)

(131)

Laisser un commentaire